FAQ - Les instances

Est-il possible de renommer une instance ?
Non, mais cette option sera bientôt disponible.

Est-il possible d’agrandir le disque système ?
Non, ce n’est pas possible.

Est-il possible d’ajouter un volume additionnel ?
Non, mais cette option sera bientôt disponible.

Est-il possible d’effectuer un instantané d’une instance ?
Non, mais cette option sera bientôt disponible.

Quels systèmes d’exploitation proposez-vous ?
Nua.ge vous propose les trois distributions Linux les plus utilisées : Ubuntu, CentOS et Debian. (détail sur les versions)

Comment sont calculés les prix au mois ?
Pour afficher une estimation des prix au mois, nous multiplions le prix à l’heure par 730.

Est-ce que je suis facturé lorsque mon instance est éteinte ?
Oui, au tarif unique de 0,01 € / heure (soit environ 7,30 € / mois) quelque soit son gabarit.

Quel est le nom d’utilisateur de mon instance ?
Le nom d’utilisateur de l’instance dépend de son système d’exploitation (OS) : ubuntu, centos, debian.

Est-il possible de se connecter autrement que par SSH ?
Non, seule la connexion par clé publique/privée est possible.

Est-il possible de déposer plusieurs clés SSH sur une instance ?
Non, actuellement vous ne pouvez déposer qu'une seule clé SSH dans le formulaire de création.

Est-il possible de modifier le gabarit d’une instance ?
Non, il vous faudra créer une nouvelle instance puis migrer vos données.

Est-il possible de transférer une IP publique entre instances ?
Non, les IP publiques sont attribuées automatiquement.

Y a t’il un overcommit sur le CPU ?
C'est un sujet sensible dans le milieu du cloud, mais oui, comme tous les acteurs, nous pratiquons l'overcommit. Nous restons cependant très raisonnables et ajustons l'occupation de nos serveurs de manière dynamique afin de s'assurer que tous les coeurs que vous commandez soient utilisables à tout moment.

Quel hyperviseur utilisez-vous ?
Il s’agit de KVM, orchestré par OpenStack.

Quel est le type de mémoire et la fréquence de la RAM ?
Il s'agit de DDR4 3200Mhz.

Quels processeurs utilisez-vous ?
Les instances fonctionnent sur une plateforme AMD avec des processeurs EPYC cadencés à 2Ghz minimum. Actuellement il s’agit de la plateforme Zen 2, nous serons amenés à la faire évoluer en fonction de la disponibilité du matériel.

Quel type de stockage avez-vous mis en place ?
Le stockage est centralisé sur une plateforme Ceph avec exclusivement des unités SSD NVMe, les hyperviseurs sont connectés à cette plateforme via des liens dédiés de 200Gbps partagés entre les instances.

À quel point est-il possible de personnaliser les instances ?
Les instances sont fournies avec un accès total, il est donc possible de personnaliser le kernel ainsi que l’accès root, évidemment a vos risques car il n’y a pour l’instant pas de fonction de récupération en cas de mauvaise manipulation.

Le stockage se fait en local ou en réseau ?
Le stockage des instances est en réseau via une connexion dédiée de 200 Gbps par hyperviseur. Pour l’instant, Nua.ge ne propose pas de stockage local.
Note: en roadmap le stockage additionnel “direct” NVMe sera local pour des usages spécialisés.

IOPS garanties ? IOPS moyennes ?
Il n’y a pas de garantie sur les IOPS, mais pas de limitations non plus. Pour en savoir plus, Cloud Mercato a mesuré précisément les performances de nos instances avec des jolis graphiques et pléthore de données chiffrées juste ici https://projector.cloud-mercato.com/projects/nuage-overview/local-iops/graph

La performance du stockage est-elle en relation avec la taille du gabarit ?
Non, car il n’y a pas de limitations d’IOPS. Cependant, comme pour le réseau, plus on demande de la performance plus les vCPUS d’une instance doivent travailler pour traiter les données. De fait, une instance avec plus de vCPUs mènera à plus de performances. Il ne s’agit donc pas d’une limitation des performances, mais de la capacité des instances à traiter les données.

Êtes-vous propriétaires de vos serveurs ?
Oui, nos serveurs sont des modèles sur-mesure conçus et assemblés par notre partenaire technologique 2CRSI. Ils sont hébergés dans des datacenters en région parisienne dans lesquels nous louons de l’espace, de l’énergie et de la climatisation.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !